Changer de travail à 40 ans

Changer de carrière à 40 ans ? C’est faisable. Si certaines startups préfèrent recruter de jeunes candidats, pour de nombreuses entreprises, embaucher un quadragénaire est un gage d’expérience. La reconversion professionnelle est toujours possible à 40 ans. D’ailleurs, un projet de reconversion est possible à tout âge avec le bon accompagnement. Vous voulez faire une reconversion professionnelle à 40 ans ? Vous ne savez pas par où commencer ? Ces quelques conseils vous aideront à vous réorienter professionnellement. 

Quel métier à 40 ans ?

À 40 ans, il est conseillé de choisir un métier dans un secteur d’activité qui recrute. Cela, afin de mettre toutes les chances de votre côté et pour une reconversion réussie. En France, les secteurs qui recrutent sont :

  • L’IT et le digital : ce marché reste prospère et les offres d’emploi ne manquent pas. Pour obtenir un poste intéressant dans ce domaine, il est nécessaire d’avoir des compétences techniques. L’IT et le digital permettent de travailler dans plusieurs secteurs comme : la banque, l’assurance, l’industrie, l’agroalimentaire. Envie d’intégrer ce secteur ? Suivez une formation adaptée afin de faciliter votre recherche d’emploi.
  • Le webmarketing : c’est un secteur tendance aujourd’hui. Le webmarketeur a pour mission d’augmenter la notoriété et la visibilité de la marque pour laquelle il travaille. Ce métier exige une grande polyvalence et de nombreuses compétences. En plus d’un savoir-faire technique et marketing, le webmarketeur doit posséder des capacités rédactionnelles et relationnelles.
  • Le commerce : ce secteur propose toujours des débouchés sur le marché de l’emploi. Il offre de nombreuses opportunités de carrière. Les métiers du commerce peuvent s’exercer dans de nombreuses entreprises et dans différents secteurs comme le web, les assurances, l’automobile…
  • Les ressources humaines et le recrutement : la GRH est présente dans de nombreuses entreprises. Les tâches effectuées sont variées. C’est un métier humain, vous devez donc avoir le contact facile. Les fonctions du RH sont en perpétuelles évolutions et s’adaptent au marché. 

Comment savoir dans quel métier se reconvertir ?

La reconversion professionnelle peut naître d’une lassitude ou d’une prise de conscience. Le changement de travail n’est pas une situation à prendre du jour au lendemain. Changer de métier à 40 ans ou changer de parcours sont une option, à condition d’être bien sûr des raisons qui vous motivent. Il est également important d’identifier le métier qui vous convient afin de ne pas regretter votre décision ou ressentir un mal-être plus tard. Pour connaître dans quel métier se reconvertir à 40 ans, il est essentiel de se poser les bonnes questions :

  • Qu’est-ce qui me convient dans mon travail actuel ? (Le salaire, les horaires, la convivialité)
  • Qu’est-ce qui ne convient pas dans mon métier actuel ? (Les tâches, l’intérêt que je porte pour mon poste, mes possibilités d’évolution…).

En vous posant les bonnes questions, vous pouvez définir les bonnes et les mauvaises raisons de vouloir vous trouver une nouvelle voie. À titre d’exemple, si vous avez des problèmes relationnels avec votre supérieur ou vos collègues, un changement d’entreprise est une solution. Il est également possible de travailler pour votre compte à 40 ans. Toutefois, être votre propre patron représentera un grand changement dans votre vie. 

Une reconversion professionnelle peut être motivée par l’envie de vivre pleinement sa passion ou le désir d’avoir plus de temps pour soi. Cela peut également provenir d’un burn-out, d’un besoin de stabilité professionnelle ou du souhait d’une rémunération plus adaptée à ses besoins. Pour réussir sa reconversion, il est indispensable de lister les critères qui sont importants pour vous, afin de choisir le métier le plus adapté à vos besoins. L’épanouissement dans son nouveau métier est le plus important.

A lire aussi : Changer de métier ou d’entreprise ? 

Comment changer de travail à 40 ans ?

L’envie de changer de métier à 40 ans ne signifie pas que vous êtes en pleine crise de la quarantaine. Évitez de voir votre âge comme étant un obstacle. À cet âge làs, vous avez plus de bagages professionnels que les jeunes de 20 ans pour commencer une nouvelle carrière. Votre maturité sera l’un des critères qui vont intéresser les entreprises et cela pourra booster votre carrière. Se reconvertir à 40 ans est un gage de maturité et de situation stable. 

Changer de travail est une décision personnelle à ne pas prendre à la légère. Une réorientation professionnelle va parfois nécessiter de reprendre des heures de formation tout en continuant à subvenir à vos besoins. Entre les aléas de la vie, les impératifs familiaux, la formation et le travail, vous devez rester motivé. Oubliez les préjugés et les qu’en-dira-t-on. Souvent, le regard de la société décourage la majorité des quadragénaires à changer de métier. Si votre passion vous emporte, que vous savez où vous allez et la raison pour laquelle vous voulez vous reconvertir, vous n’aurez aucune difficulté à parler de vos choix à vos futurs employeurs.

Comment changer de vie professionnelle à 40 ans ?

Pour changer de travail à 40 ans, vous ne devez pas avoir peur de l’inconnu. Oubliez les peurs, réfléchissez à votre nouveau projet professionnel et sortez de votre zone de confort. De nombreuses personnes se réorientent vers des postes qui n’ont rien à voir avec ceux qu’elles ont précédemment occupés. L’on peut voir des enseignants devenir sophrologues, un comptable passé à la gestion d’une boulangerie. Les gens sont prêts à tout pour réaliser leurs rêves, pourquoi pas vous ? L’essentiel, c’est d’avoir un minimum de préparation afin de commencer sa nouvelle vie.

N’hésitez pas à envisager de suivre une formation ou de vous faire accompagner par un expert en recrutement (suivre un coaching). Apprendre un nouveau métier est essentiel pour changer de secteur.

Quel métier sans diplôme à 40 ans ?

À 40 ans, de nombreux métiers vous seront accessibles, et cela, même sans diplôme. 

Vous pouvez vous tourner vers les métiers du commerce comme : hôte de caisse, vendeur spécialisé ou simple vendeur. Les métiers de la sécurité ne nécessitent pas de diplôme (pompier, vigile…). Le service à la personne comme l’aide aux seniors ou aux invalides et la petite enfance ne requiert aucun diplôme. Le domaine de la restauration est également intéressant (cuisinier, barman, serveur…). Vous n’aurez pas besoin de diplôme dans les métiers de la logistique (chauffeur, livreur, routier…). Si vous possédez certaines connaissances, vous pouvez vous reconvertir à 40 ans dans le secteur du BTP sans posséder de diplôme. 

Les 12 meilleurs métiers à faire à 40 ans avec un diplôme rapide à obtenir ?

  • développeur web
  • technicien réseau
  • formateur pour adulte
  • conseiller en insertion professionnel
  • chargé de recrutement
  • assistant RH
  • assistant comptable
  • assistant de direction
  • secrétaire médicale
  • commercial
  • médiateur numérique
  • Assistant de Vie aux Familles

A découvrir : les fiches métiers Nextformation

Si vous avez des connaissances dans un domaine précis, vous pouvez envisager de devenir formateur. Les possibilités de reconversion sont très variées. Si vous avez des idées de projet, vous pouvez monter votre propre affaire. À 40 ans, votre maturité et vos expériences peuvent assurer une prospérité dans votre future entreprise. Créer son entreprise est une solution à envisager pour celles et ceux qui souhaitent faire un virage dans leur carrière.

Comment se reconvertir à 40 ans sans perte de salaire ?

Les salariés bénéficient de droits à la formation et des droits de financement. Il existe des aides pour celles et ceux qui veulent une reconversion professionnelle durant un CDI. Les aides qui permettent aux salariés de maintenir leur salaire lorsqu’ils sont en poste sont :

  • Le PDC ou le Plan de Développement des Compétences : il est à la charge et à l’initiative de l’employeur. Cette solution a pour but de faire développer de nouvelles compétences au sein de la structure. Le PDC permet à un employé de conserver son salaire. Tous les frais supplémentaires en rapport avec le secteur d’activité de l’employé sont à la charge de l’entreprise. 
  • Le CPF ou le Compte personnel de Formation : ce dispositif de financement public de la formation continue est destiné pour les salariés désirant se former. Le CPF fonctionne sur la base du cumul d’un montant en euros.
  • Le CPF de Transition Professionnelle : destiné pour les salariés souhaitant se reconvertir, même à 40 ans. Il est valable pour tous les secteurs et les fonctions choisies pour la reconversion. L’accord de l’employeur est nécessaire pour mettre en place cette solution. Ainsi, vous pourriez être rémunéré durant toute la durée de votre formation (continue, discontinue, à temps partiel ou à temps complet)
  • Le Pro-A : C’est une solution complémentaire au PDC et au CPF afin de pouvoir suivre une formation en alternance sur le temps du travail. Il peut être à l’initiative de l’employeur ou du salarié.

A lire aussi : Financer sa formation professionnelle. 

Les meilleurs articles

Changer de métier

Comment choisir son centre de formation pour adultes en IDF ?

Lire la suite

Changer de métier

Les soft skills et mad skills, des atouts pour votre reconversion !

Lire la suite

Changer de métier

Les métiers qui vont recruter le plus en 2023

Lire la suite

Parler avec un conseiller

Nous sommes là pour répondre à vos questions et vous guider dans votre projet de formation.

Être recontacté

Articles recommandés :

1 min

Changer de métier

Comment choisir son centre de formation pour adultes en IDF ?

Lire la suite
1 min

Changer de métier

Les soft skills et mad skills, des atouts pour votre reconversion !

Lire la suite
1 min

Changer de métier

Les métiers qui vont recruter le plus en 2023

Lire la suite
Parler avec un conseiller