Sortir de la galère en trouvant enfin un travail après une période d’inactivité

L’inactivité, ce mot « fourre tout » qui peut vouloir tout et rien dire aux yeux des recruteurs : diplômé sans travail, chômeur longue durée, chômeur en fin de droits, décrocheur, galérien motivé mais malchanceux, galérien non motivé et vacances permanence, maman qui ne pensait qu’à ses enfants pendant longtemps, personne qui rate ses entretiens…

Vous aurez compris l’idée, selon le prisme de la personne qui interprète notre période d’inactivité, que ce soit un recruteur ou même nos proches, nous ne sommes pas à l’abri d’une interprétation hasardeuse.

Mais et alors ? Et si nous étions réellement en galère ? Après tout, être inactif alors qu’on souhaiterait travailler : c’est déjà en soi une galère.

Une spirale infernale peut alors commencer pour le professionnel qui cherche à donner un élan à sa carrière et qui doit faire face à des difficultés dans ses échanges avec les recruteurs. Est-ce que le CV sera retenu après une période d’inactivité ? et si le cv passe la première barrière et qu’on se retrouve en entretien, aura-t-on droit aux questions qui font mal : Pourquoi avez-vous arrêté si longtemps ? Etes-vous encore apte à faire ce métier ? Combien de temps cela va vous prendre pour retrouver vos compétences professionnelles ? Savez-vous que le métier a évolué ? Comment pouvez-vous prouver que vous êtes à jour sur le métier tel qu’il est aujourd’hui ?

Il est parfois très difficile de retrouver un travail pour son métier historique, le métier pour lequel nous possédons de réelles compétences, mais qui se sont un peu endormies, pas définitivement, juste une petite sieste, mais assez pour nous mettre dans la galère.

Et pire encore ! retrouver un emploi, après une période d’inactivité sur un métier qui n’est pas un métier passion. Préparons-nous bien pour le type de phrases qu’on devra rendre crédible :

« Oui bien sûr Mr le recruteur, j’ai passé les 3 dernières années de congé parental à écrire des articles sur la finance en milieu hospitalier, je suis tout à fait apte et experte sur le marché actuel. « 

Parfois, après une longue période d’inactivité, il vaut mieux repartir sur des bases fraiches : un nouveau métier, qui saura nous redonner l’envie d’aller au travail.

Une formation rapide et diplômante sur un métier qui recrute est LA solution pour sortir de la galère. Nous pourrons valoriser les nouvelles compétences qui viendront s’additionner aux acquis de l’ancien métier. Cet ancien métier, deviendra alors un atout dans notre parcours pro, plutôt qu’un boulet qu’on se traine.

Kristel de Nextformation

Prêts à se lancer dans une reconversion pro pour sortir de la galère et trouver du travail ?

Suivez les 4 étapes indispensables pour se lancer dans une reconversion professionnelle après une période d’inactivité

  • Se poser les bonnes questions : quel métier ? pourquoi ?
  • Collecter les informations nécessaires et se faire aider par des conseillers
  • Préparer le bon dispositif de financement adapté à sa situation, avec l’aide de conseillers pédagogiques experts en financement, comme ceux de notre équipe Nextformation
  • Soigner sa candidature

A lire aussi : 5 raisons de se lancer dans une reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle : comment trouver sa voie ?

Qu’est-ce qu’un recruteur ne peut pas vous demander en entretien ?

Comment faire maintenant pour se valoriser après une période d’inactivité professionnelle ?

Inactivité professionnelle mais pas inactif

Vous avez été sélectionné pour un rendez-vous, votre profil a intéressé le recruteur et il attend de vous de le convaincre. Cette rencontre vous permettra de prouver votre motivation. L’absence d’activité durant une période qui figure sur votre CV va faire l’objet de questions, il convient alors de préparer vos arguments pour avoir les meilleures postures et réponses face au recruteur. Par exemple, expliquez en quoi, cette période a pu être bénéfique et avoir été mise à profit pour démarrer un nouveau projet, expérimenter des idées… En somme, vous devez justifier que durant cette inactivité professionnelle, vous avez été proactif.

Découvrez aussi : Formation pour adulte, vous accompagner dans votre projet

Financer sa Formation Professionnelle : Le Guide Ultime !

(Re)appréhender les codes de l’entreprise

En revanche, parfois la période d’inactivité professionnelle peut durer de longues années et impacter considérablement le comportement professionnel voire sociale : c’est la perte d’autonomie et de confiance. Ces longues années d’inactivité peuvent entraîner à un repli sur soi l’ancien salarié.

Pas de panique, vous n’êtes pas seul dans ce cas – avec un peu de patience et de persévérance vous reprendrez vite les bonnes habitudes.

A lire aussi : Reconversion professionnelle : 5 erreurs à éviter

Comment parler de son licenciement en entretien d’embauche ?

Les meilleurs articles

M’épanouir

Se reconvertir est-il un premier pas vers la création d’entreprise ?

Lire la suite

M’épanouir

Formation pour adultes : découvrez toutes les opportunités ! 

Lire la suite

M’épanouir

Comment connaître mes droits à la formation ?

Lire la suite

Inscrivez vous à la newsletter

Abonnez-vous pour ne rien rater de l'actualité de la reconversion professionnelle.

Je m'inscris

Articles recommandés :

1 min

Changer de métier

Se reconvertir est-il un premier pas vers la création d’entreprise ?

Lire la suite
1 min

Changer de métier

Formation pour adultes : découvrez toutes les opportunités ! 

Lire la suite
1 min

M’épanouir

Comment connaître mes droits à la formation ?

Lire la suite
Parler avec un conseiller