Burn Out professionnel : Comment changer de métier pour mieux rebondir ?

En France, 12% des actifs présentent un risque de Burn Out professionnel. Un phénomène désormais pris au sérieux par l’Assurance Maladie qui a reconnu près de 600 affections psychiques au titre des maladies professionnelles. Cependant, le burn-out en lui-même n’est malheureusement pas reconnu comme tel.

Dans cet article nous vous expliquons ce qu’est le burn-out. Nous vous aidons aussi à décrypter les signes distinctifs de l’épuisement professionnel et nous vous donnons des pistes pour changer de métier et mieux rebondir après avoir subi un burnout professionnel.

Qu’est-ce que le burn-out professionnel ?

Le burn-out professionnel est la résultante d’une succession de confrontations à des situations de travail stressante. Épuisé moralement, le travailleur ressent alors un profond malaise physique et mental impactant sa vie personnelle et sa carrière professionnelle.

Quels sont les symptômes du burn-out professionnel ?

Les signes annonciateurs d’un burn-out professionnel ou d’un épuisement professionnel sont basés sur 3 piliers :

  • L’épuisement émotionnel, psychique et physique : En proie au burn-out professionnel vous  ressentez une fatigue extrême qui devient chronique.
  • Le cynisme vis-à-vis du travail : Vous érigez une barrière entre vous, l’entreprise et tous ceux qui ont un lien avec votre travail (salariés, employeur, clients). Vous devenez plus critique vis-à-vis de la structure dans laquelle vous êtes employé et de l’environnement dans lequel vous évoluez.
  • La diminution de l’accomplissement personnel au travail : Vous avez le sentiment de ne pas être performant ni d’être à la hauteur des attentes pour mener à bien votre mission professionnelle. Vous ne faites plus de projet de carrière et êtes en phase de désengagement professionnel.

Quels sont les signes de l’épuisement au travail ?

Comment savoir si vous faites un burn Out ? Certains signaux peuvent vous alerter :

  • Vous êtes épuisé et manquez d’entrain ;
  • Vous souffrez de troubles du sommeil ;
  • Vous êtes constamment en situation de stress ;
  • Vous ressentez des tensions musculaires et des douleurs rachidiennes (mal au dos et à la nuque) ;
  • Vous avez du mal à vous concentrer et commettez plus souvent des erreurs ;
  • Vous avez tendance à vous isoler socialement ;
  • Vous manquez d’empathie ;
  • Vous développez des comportements addictifs : alcool, tabac, médicaments ;
  • Vous perdez confiance en vous.

Si vous êtes impacté par plusieurs de ces troubles, il se peut que vous soyez en phase de burn-out professionnel.

Intéressé ? : Nos informations sont issues de l’étude : « Le Syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out : Mieux comprendre pour mieux agir » publiée par l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) et l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS).

Que faire en cas de burn-out professionnel ?

La meilleure chose à faire est de consulter votre médecin traitant. Expliquez-lui la situation de stress intense et chronique dans laquelle vous vous trouvez. Il vous prescrira du repos et vous mettra en arrêt maladie. Cette période de retrait peut durer quelques mois, parfois plus longtemps. Vous devez avoir conscience que retrouver une santé physique et mentale après un burn-out prend du temps.

Profitez de cette période pour prendre une décision d’une grande importance : allez-vous oui ou non quitter votre travail actuel ? Si c’est votre souhait, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • La rupture du contrat de travail : Vous envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception à votre employeur pour lui signifier que vous mettez un terme immédiat à votre contrat de travail pour des raisons que vous jugez graves. Attention toutefois, cette procédure vous prive de vos indemnités de chômage. Seul un recours aux prud’hommes pourrait vous aider à requalifier cette action en licenciement.
  • La résiliation judiciaire du contrat de travail : Il faudra ici aussi passer par le conseil des Prud’hommes afin de prononcer la rupture de votre contrat de travail. Cette procédure est extrêmement longue, jusqu’à 3 ans dans certains cas. De plus vous devez rester en poste jusqu’au jugement. Une situation difficile à gérer si vous êtes en burn-out.
  • L’inaptitude au travail : Seul le médecin du travail peut définir si vous êtes inapte à exercer vos fonctions. Cela oblige l’employeur à vous trouver un autre poste en adéquation avec les recommandations du médecin du travail. En cas de déclaration d’inaptitude totale pour l’ensemble des postes à pourvoir dans l’entreprise, l’employeur peut alors procéder au licenciement. Malheureusement, le burn-out n’étant pas reconnu comme maladie professionnelle, vous risquez de perdre votre indemnité de préavis.
  • Le départ négocié : On l’appelle rupture conventionnelle, licenciement indemnisé au moyen d’une indemnité forfaitaire de conciliation… Il s’agit probablement de la meilleure solution pour vous et pour votre employeur. Vous consentez à ne pas poursuivre votre employeur aux Prud’hommes et en contrepartie celui-ci vous versera une indemnité de départ.

Maintenant que vous avez quitté votre emploi vient le temps de la reconstruction et des projets d’avenir.

Burn Out : 5 étapes pour changer de métier et prendre un nouveau départ

Se ressourcer et prendre soin de soi

La première phase de votre reconstruction personnelle et de votre changement de cap professionnel passe par le repos et les soins. Sommeil à rattraper, douleurs à atténuer, confiance à retrouver… concentrez-vous sur vous d’abord. Vous êtes votre priorité.

N’oubliez pas que le burn-out est une maladie qui découle d’une accumulation de situations stressantes. Pour votre santé, vous devez faire une pause. Faites en sorte d’évacuer tout ce stress avant de penser à votre projet de reconversion professionnelle et avant d’envisager de vous mettre à la recherche d’un nouvel emploi.

Comprendre ce qui a pu mener à ce surmenage 

La plupart des personnes qui sont en proie à un surmenage intense et à un épuisement dû au travail se posent souvent la question : Comment ai-je pu en arriver là ? C’est tout à fait légitime et c’est surtout nécessaire pour se reconstruire.

Ce questionnement peut s’effectuer seul ou accompagné dans le cadre d’une thérapie. Cette phase est une étape importante dans votre reconstruction mentale. C’est le moment où vous allez pouvoir définir qu’elles sont vos envies, vos besoins, mais aussi ce que vous ne souhaitez plus rencontrer ou faire dans le cadre de votre emploi. Vous allez très certainement être en mesure d’identifier des évènements ou des tâches de travail qui ne répondent pas à vos aspirations ou pire, qui vous posent de réels problèmes éthiques, psychiques ou physiques.

Éviter de répéter les mêmes erreurs

Les personnes ayant des attentes fortes vis-à-vis de leur job, mais aussi celles pour qui le travail tient une part importante dans leur vie sont plus susceptibles d’être touchées par le burn-out. Mais l’ensemble des Risques Psychosociaux (RPS) menant au surmenage professionnel réside aussi dans l’organisation, les relations de travail et l’environnement. Aussi, il est fortement conseillé de tenir compte de tous ces facteurs extérieurs à votre engagement vis-à-vis de votre métier lorsque vous commencerez à mettre en place votre projet de reconversion professionnelle.

Secteur d’activité, temps de transport en commun, type de management, horaires décalés ou non, charge de travail élevée… sont autant de facteurs qui peuvent être à l’origine de votre malaise. À vous de les identifier pour éviter de retomber dans un système qui pourrait vous mener à court ou moyen terme à la rechute.

Se faire accompagner et effectuer un bilan de compétence

Vous vous sentez mieux et y voyez plus clair ? L’heure est alors venue de travailler sur votre projet de reconversion professionnelle. Changer de métier après un burnout n’est pas une chose à prendre à la légère. Au contraire, c’est le moment de prendre le temps de bien faire les choses pour, cette fois-ci, vous engager dans une carrière qui vous épanoui et vous satisfait.

Vous n’êtes pas tenu de vous engager seul sur ce chemin, vous pouvez vous faire accompagner par un conseiller en orientation professionnelle par exemple. Vous vous demandez vers quel métier vous orienter ? Nous avons créé un guide des métiers idéaux pour une reconversion professionnelle et pour laquelle la demande est assez forte.

Se former à un nouveau métier

Enfin, il reste à vous former afin d’acquérir les compétences nécessaires pour exercer votre nouveau métier. Certains centres de formation, et c’est notamment le cas de Nextformation, ont une structure d’accompagnement des élèves en phase de reconversion professionnelle : bilan de compétences, formations en e-learning, mise en situation d’entretien d’embauche… tout est mis en place pour que vous puissiez vous concentrer sur l’essentiel, votre réussite. Heureusement, aujourd’hui, le bien-être au travail est un sujet de société auquel les employeurs, mais aussi l’État, accordent de plus en plus d’attention. Vous n’êtes pas seul et vous avez désormais toutes les cartes en main pour rebondir après un burn-out.

Les meilleurs articles

Changer de métier

Comment faire une reconversion professionnelle quand on est en CDI ?

Lire la suite

Changer de métier

Êtes-vous vraiment fait pour être développeur web ?

Lire la suite

Changer de métier

Sortir gagnant d’un licenciement économique grâce à la formation CSP

Lire la suite

Inscrivez vous à la newsletter

Abonnez-vous pour ne rien rater de l'actualité de la reconversion professionnelle.

Je m'inscris

Articles recommandés :

1 min

Changer de métier

Comment faire une reconversion professionnelle quand on est en CDI ?

Lire la suite
1 min

Changer de métier

Êtes-vous vraiment fait pour être développeur web ?

Lire la suite
1 min

Changer de métier

Sortir gagnant d’un licenciement économique grâce à la formation CSP

Lire la suite
Inscription newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

La protection des données nous tient à cœur. Nextformation utilise les informations que vous fournissez afin de vous proposer des informations et du contenu pertinent sur nos produits et services. Vous pouvez vous désinscrire de ce type de communications à tout moment.